NICOLAS CHEVEREAU
NICOLAS CHEVEREAU

BIOGRAPHIE

Photo (c) Cyprien Leym

Nicolas Chevereau est né à Paris en 1989. Il a étudié le piano avec Aldo Ciccolini avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes d’Anne Le Bozec, d’Erika Guiomar et de Michaël Levinas où il remporte les prix d’accompagnement vocal, de direction de chant et d’analyse musicale.

 

Il devient au fil des années le partenaire privilégié de nombreux chanteurs et obtient plusieurs prix prestigieux lors de concours internationaux : Prix de la SACEM au 9e concours de musique de chambre de Lyon, Prix de Mélodie au 7e concours Nadia et Lili Boulanger avec la soprano Clémentine Decouture ainsi que le Prix du meilleur pianiste au 8e concours de mélodie française de Toulouse présidé par Mady Mesplé.

 

Son activité d’accompagnateur, de chef de chant et de concertiste l’a mené dans de nombreux pays et lui a permis de travailler au sein d'importantes productions lyriques. Il donne de nombreux récitals en solo et a notamment interprété en concert l’intégrale de l’œuvre pour piano de Déodat de Séverac et de Naji Hakim. Il accompagne fréquemment des récitals de mélodies et de lieder, de galas d’airs d’opérettes et de cabaret-spectacles dans de prestigieux théâtres. On a également pu l’entendre lors de créations contemporaines très récentes, comme dans la Passion selon St Marc de Michaël Levinas pour laquelle il fut le chef de chant et pianiste au sein de l’orchestre de chambre de Lausanne, ou encore à l’opéra de Lyon dans la création des Drei Liebesgesänge de Nicolas Bacri.

 

En tant que compositeur, son œuvre est essentiellement consacrée à la musique vocale : mélodies pour chant et piano (sur des poèmes de Baudelaire, Verlaine, Ronsard, Eluard, …), pour chant et orchestre (Six chants d’amour sur des poèmes d’Alexandre Najjar, créés en 2016 par l’orchestre philharmonique du Liban et interprétés au Palais de l'Élysée lors de la visite d'état du du Président de la République libanaise en France en septembre 2017), mais comprend également des pièces instrumentales. En 2017, il reçoit le Prix de la fondation Maurice Carême de Belgique pour sa mise en musique de La lanterne magique. Il a également remporté un premier Prix de composition au concours international Léopold Bellan en 2014.

 

Sa discographie comprend l’intégrale de l’œuvre pour piano de Naji Hakim (Rejoyce, 2014) ainsi qu’un disque de mélodies de Reynaldo Hahn et Léon Delafosse avec la soprano Clémentine Decouture (Passavant, 2015).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© nicolaschevereau.com